Focus sur les hydrolats (1)

mars 01, 2016 , , 0 Commentaires


Issus de l'aromathérapie, les hydrolats sont souvent moins connues que les huiles essentielles. Le terme "hydrolat" est issu de l'appellation latine "hydro" qui signifie "eau" et du français "lat" qui signifie "lait", ce qui peut se traduire comme "eau laiteuse" car cette substance présente une apparence laiteuse dans les minutes qui suivent sa distillation.

Le terme "eau florale" est plutôt réservé aux hydrolats obtenus à partir de la distillation de fleurs (camomille, rose, bleuet, lavande, fleur d'oranger).

En fait la production d'un hydrolat est étroitement liée à celle des huiles essentielles. L'hydrolat se caractérisant par la seule présence d'eau et de molécules aromatiques de la plante distillée et sa concentration en principes actifs bien inférieure à celle de l'huile essentielle.

Procédé de fabrication

L'hydrolat est issu de l'hydrodistillation de fleurs ou feuilles d'une plante dans un alambic, procédé qui permet de séparer l'huile essentielle de l'eau. A l'issue de la distillation à la vapeur d'eau de source des différentes parties de plantes aromatiques, on obtient de l'huile essentielle dense en principes actifs (non hydrosolubles) au-dessus, et la vapeur d’eau redevenue liquide après refroidissement se concentre en bas.

Cette vapeur d'eau redevenue liquide est chargée de composés aromatiques de l'huile essentielle (environ 3 %), et d'autres principes actifs hydrosolubles que l'on ne retrouve pas dans l'huile essentielle, ce qui lui confère des propriétés propres. C'est donc l'eau utilisée pour la distillation de plantes ou fleurs aromatiques qui se sépare de l'huile essentielle à la sortie de l'alambic qu'on appelle hydrolat ou eau florale.

Mode d'emploi par voie externe

En usage externe, les hydrolats sont moins "dangereux" à l'utilisation que les huiles essentielles qui peuvent être agressives, allergènes ou photosensibilisantes pour la peau, contrairement aux hydrolats qui sont plus doux. Ils n'ont pas besoin d’être dilués avant utilisation et peuvent être appliqués directement sur la peau.

On pourra s'en servir en cosmétique dans les soins de la peau pour soigner, apaiser ou lutter contre certains problèmes de peau (acné, couperose, rides, etc.). Il est possible d'en vaporiser directement sur la peau pour la nettoyer, la rafraîchir, ou bien pour compléter le démaquillage. En cas de pulvérisation sur le visage, il est important de sécher doucement la peau.


Etant donné que l'hydrolat a tendance à resserrer les pores de la peau, il est conseillé d'appliquer une huile végétale ou une crème hydratante après son utilisation pour éviter de trop assécher la peau. On peut aussi l'ajouter à la dernière eau de rinçage après le shampoing, ou bien à des préparations cosmétiques maison (shampoings, soins démêlants, etc.).

Ils peuvent être utilisés par toute la famille sans contre-indication, et plus particulièrement les jeunes enfants et les femmes enceintes pour lesquels l'utilisation des huiles essentielles est déconseillée. En effet les hydrolats permettent de bénéficier des principes actifs des huiles essentielles mais de manière beaucoup plus douce et sans aucun risque.

Mode d'emploi par voie interne

Les hydrolats apparaissent avec une concentration de principes actifs nettement inférieure à celles des huiles essentielles, mais ils possèdent l'avantage d'être hydrosolubles et de ne présenter aucune contre-indication (personnes allergiques, femmes enceintes, enfants). Il pourra donc être utilisé sous formes de cure pur ou dilué pour soutenir le travail du foie, des intestins ou de la circulation, ou bien en gargarisme, bains de bouche, lavements du nez, irrigations, pour soigner les infections ou les plaies...

Mode d'emploi culinaire

Certains hydrolats s'intègrent parfaitement aux préparations culinaires pour leurs qualités gustatives, olfactives et digestives et permettent également d'aromatiser vos plats. Ils peuvent être bus comme boisson rafraîchissante, désaltérante, sans sucre ajouté et sans aucun danger pour l'organisme. Une ou deux cuillères mélangées à de l'eau froide ou chaude permet d'obtenir une boisson aromatisée.

Pour parfumer un plat avec un hydrolat, il suffit d'ajouter 1 à 2 cuillères à café dans la préparation. Les hydrolats se dissolvent très bien dans l'eau ou dans un liquide (jus de fruit, lait, sauce) et sont très facile d'utilisation en cuisine.

La vigilance s'impose dans le choix et l'achat d'un hydrolat ! Le plus souvent on trouve au rayon pâtisserie des supermarchés des arômes culinaires artificiels qui reproduisent le parfum d'un hydrolat, mais n'en possèdent ni les qualités naturelles ni les vertus thérapeutiques. Ces arômes de synthèse ne sont pas à proprement parler des hydrolats, alors pour une utilisation culinaire, choisissez des produits de qualité.

Mode d'emploi pour la maison

On peut utiliser les hydrolats dans la maison pour rafraîchir une pièce par la vaporisation dans l'air. Il est aussi possible d'ajouter un peu d'hydrolat à l'eau du fer à repasser pour parfumer les vêtements.

Gage de qualité

Avant d'investir dans un hydrolat, il faut s'assurer de son authenticité. D'abord, il doit être de qualité, 100% purs, naturels,  microfiltrés, non pasteurisés et directement issus de l'extraction. Sur le flacon doit être mentionné le nom de la plante distillée avec sa dénomination botanique en latin, sans oublier sa composition complète avec les différentes substances qu'il contient. On doit aussi connaître le moyen d'extraction, la partie de la plante utilisée pour la distillation (feuilles, fleurs), et le chémotype (par exemple Rosmarinus officinalis à cinéole,  Rosmarinus officinalis à verbénone, Rosmarinus officinalis à camphre).


Les plantes dont ils sont issus doivent être sans pesticide, biologique, labellisé "AB" qui assure de l'origine naturelle de la plante utilisée pour l'obtention de l'hydrolat. Le label bio assure également qu'aucun additif ne vient "contaminer" le produit. Ce détail est important si l'on destine son utilisation à la cuisine ou à un usage interne.

Un hydrolat authentique doit être issu de la distillation d'un végétal. Il ne doit comporter aucun ingrédient supplémentaire comme de l'eau, de l'alcool, aucun conservateur, arôme naturel ou artificiel. Il ne faut pas non plus confondre les hydrolats avec des décoctions ou des macérations de plantes, car ils n'ont pas du tout la même composition ni les mêmes propriétés que celui-ci.

Durée de conservation

Les hydrolats ont une durée de vie relativement courte car une fois ouvert, ils doivent être utilisé rapidement. Comme ils ne contiennent pas de conservateur, ils sont sensibles aux pollutions microbiennes, alors pour préserver leurs qualités, ils doivent être conservés au frais et à l'abri de la lumière. Les flacons opaques ou teintés permettent d'ailleurs de protéger les hydrolats de la lumière.

A suivre...


Charlène

Some say he’s half man half fish, others say he’s more of a seventy/thirty split. Either way he’s a fishy bastard. Google

0 commentaires:

Être courtois et constructif ne signifie pas aimer tout ce qui est publié sur ce blog. Vous avez bien sûr le droit de ne pas adhérer à un sujet d'article ou à une idée... Je vous demande alors de simplement vous en détourner, de passer votre chemin (aussi vite que possible pour limiter votre contrariété !). Les commentaires sont d’autant plus intéressants et enrichissants lorsque ceux-ci sont constructifs. Quels que soient vos interventions et vos commentaires, courtoisie et diplomatie sont de mise !