Venir à bout des cheveux fourchus


Malgré tout ce qui existe sur le marché, un cheveu fourchu n'est pas "récupérable" et aucun produit miracle n'est en mesure de le "réparer". Les publicités qui vous font croire le contraire vous bernent pour vous faire acheter leurs soit-disant produits miraculeux. 

Le seul et meilleur moyen de se débarrasser de ce fléau est de couper. Si vous ne le faites pas, les fissures vont remonter le long de la tige capillaire, abîmer tout le cheveu et vous obligez à couper plus de longueur. En fait, plus vous allez laisser les fourches tranquilles, plus elles vont prendre de l'ampleur, et au final, un bon coup de ciseau (drastique ou dramatique ?) sera peut être nécessaire.

Mais attention, tout couper ne veut pas dire que le problème sera définitivement réglé. Si on ne prend pas soin de ses cheveux, les fourches vont revenir au moment de la repousse. Il est donc essentiel d'adopter les bons gestes et une bonne routine capillaire pour garder une crinière digne de ce nom.

Les cheveux secs comme le cheveu crépu a naturellement tendance à produire des fourches, de par sa forme hélicoïdale et son épaisseur faible et irrégulière, mais la nature des cheveux n'est pas seule en cause, la manière dont on en prend soin est aussi très importante.

Qu'est ce qu'un cheveu fourchu ?

Les fourches apparaissent lorsque la cuticule est détériorée à l'extrémité mettant ainsi à vif la partie interne du cheveux.

Qu'est-ce que la cuticule du cheveu ? La cuticule est en fait la gaine extérieure du cheveu composée de kératine qui a pour rôle principal de le protéger des agressions extérieures et de lui permettre de conserver son hydratation.

Qu'est-ce qui peut endommager la cuticule ? L'emploi d'outils et de brosses de mauvaises qualité, de pinces, d'élastiques, brusqueries lors du coiffage, brossages ou crêpages excessifs, fers à lisser et sèches cheveux excessifs et/ou trop chauds, shampooings trop détergents, défrisages, permanentes agressives, colorations ou décolorations trop poussées, frottements de la chevelure sur les vêtements, une alimentation déséquilibrée, l'insuffisance de sébum, les polluants atmosphériques sont autant de facteurs qui peuvent contribuer à endommager la cuticule du cheveu et occasionner l'apparition de pointes fourchues. 

Il existe deux types de pointes fourchues : la trichoptilose et la trichoclasie.

La trichoptilose  est une fissuration de l'extrémité du cheveu dans le sens de la longueur. L'extrémité du cheveu présente un aspect fourchu, à 2 ou 3 branches ou même en barbes de plumes. La trichoptiose est le plus souvent d'origine traumatique.

La trichoclasie est la forme grave de la trichoptilose : la pointe est effilée et ressemble au poil qu'on retrouve sur un balai. Dans l'un comme dans l'autre, les cheveux deviennent souvent secs et cassants.


Vous l'aurez compris, avoir des pointes abîmées compromettent l'entretien du cheveu car elles s'emmêlent, se nouent et font rompre la fibre capillaire, de sorte que la fourche "remonte", c'est-à-dire que l'usure du cheveu s'étend à la partie saine d'où l'importance de les tailler régulièrement, à peu près 1 à 2 fois par an.

Prévenir l'apparition des fourches

Pour limiter les dégâts, et si vous avez une aversion prononcée pour les ciseaux, il est possible de retarder les effets du temps en protégeant vos cheveux de différentes manières :

Tailler régulièrement vos pointes
Utilisez des ciseaux appropriés (ciseau de coiffure ou ciseau de couture) en coupant toute la partie abîmée. Il est préférable de se séparer de toute la partie "malade" du cheveu et d'éviter la contagion plutôt que de s'accrocher à des longueurs qui vont compromettre la santé de la globalité de la chevelure. Un cheveu pousse de 0,5 à 1,5 cm par mois selon les individus. Sur une année cela représente une pousse de 6 à 15 cm. Vous pouvez bien sacrifier 2 cm de pointes malades ?!!! 

Ne pas se coiffer plusieurs fois/jour
Evitez de vous peigner sans raison particulière et dans la mesure du possible, ne vous coiffez pas lorsque vos cheveux sont humides car ils perdent de leur élasticité lorsqu'ils sont mouillés.

Bannir les appareils chauffants
L'utilisation abusive de ces appareils sur les longueurs et les pointes provoquent énormément de fourches. 

Ne pas frotter vos cheveux en les séchant
Au lieu de "frotter sauvagement" votre fibre capillaire avec une serviette lorsqu'ils sont mouillés, tamponnez-les doucement, ils vous remercieront. 

Pas de lavage énergique
Inutile de frotter vos cheveux comme une malade, mais massez-les doucemen tavec un peu de shampoing et uniquement au niveau du cuir chevelu. Au moment du rinçage, la mousse qui s'est formée va laver les longueurs et les pointes en s'écoulant.


Réduire vos fréquences de lavage 
L'excès de lavage abîme le cheveu et le rend pauvre en sébum. N'oubliez pas que le sébum produit par le cuir chevelu joue un rôle important dans leur hydratation. Lavez donc vos cheveux tous les 2 ou 3 jours ou toutes les semaines. Bannissez purement et simplement les shampoings contenant des sulfates (Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Laureth Sulfate, Ammonium Lauryl Sulfate) et préférez les shampoings contenant des tensioactifs doux (Coco glucoside, Decyl glucoside, Lauryl glucoside, Caprylyl/Capryl glucoside, Sodium cocoyl glutamate, Disodium cocoyl glutamate, Sodium lauroyl glutamate) qui sont beaucoup plus respectueux de la fibre capillaire. 

Protéger vos cheveux la nuit 
Avant d'aller dormir, le port d'un foulard en satin, en soie ou en polyester (les matières en coton abîment la surface des cheveux tout en absorbant son film lipidique naturel qui assure en grande partie son hydratation) sont conseillé pour réduire l'endommagement de la cuticule et sa cohorte de fléaux capillaires. Si cette méthode vous plaît pas, vous avez toujours la possibilité de dormir sur des oreillers en satin, les cheveux glisseront dessus et aucun frottement ne viendra les abîmer.  

Nourrir vos cheveux
Faites régulièrement des bains d'huile ou des masques avant shampoing en insistant sur les pointes lors de l'application.

Privilégier les coiffures protectrices
Cette solution (chignons, nattes, vanilles) va vous permettre de ne plus manipuler vos cheveux en les protégeant des agressions extérieures (vent, froid, frottements), tout en maintenant leur hydratation. 

Réduire les manipulations
Si vous vous en sentez la motivation, n'hésitez pas à faire un démêlage aux doigts le plus souvent possible au lieu du peigne habituel qui fragilise le cheveu.

La bonne routine à adopter

Dans un premier temps, il est important de bien nourrir vos cheveux. Pour cela, 2 fois par semaine, appliquez un masque nutritif après le shampoing en saturant bien les pointes. Ayez recours à des bains d'huile (au moins 1 fois par semaine) que vous laisserez poser 20 minutes ou toute la nuit avant de procéder à votre shampoing. 

Choisissez des huiles végétales bio et de première pression à froid (certainement pas des huiles minérales, des huiles coupées ou diluées) et évitez si possible les soins contenant des silicones qui ont tendance à assécher la fibre capillaire. Si vous n'appréciez pas les huiles végétales, vous pouvez utiliser des beurres végétaux (karité, cacao, kokum, murumuru). Enfin, pour le coiffage, utilisez une brosse en poils de sangliers plutôt qu'une brosse à picots, car elle est beaucoup plus douce pour la chevelure. 


Si vous ne voulez pas couper vos pointes et que vous préférez attendre un peu avant de le faire, adoptez la "Baggy method" qui consiste à appliquer une crème ou un lait sur les pointes en faisant une queue de cheval et en les enfermant dans un film plastique pour toute la nuitLe lendemain, ne rincez pas, mais scellez juste l'hydratation avec un huile ou un beurre pour la conserver le plus longtemps possible. Cette méthode permet d'adoucir et de renforcer les pointes abîmées. Elle est efficace sur les personnes qui ont les cheveux secs à très secs et qui ont du mal à retenir l'hydratation. Il faut savoir que lorsqu'on qu'on a du mal à combattre la déshydratation de ses cheveux, on a tout autant de mal à retenir de la longueur. C'est un fait avéré !

N'utilisez pas cette méthode à outrance (2 à 3 fois par semaine) qui pourrait conduire à une casse de vos cheveux, suite à un excès d'hydratation. Trop de soin tue le soin, trouvez donc la bonne routine pour ne pas saturer vos cheveux.

Tous ces conseils sont à adopter au quotidien car une fois que ces vilaines fourches apparaissent et sont installées, la seule moyen qui s'impose est une solution efficace et radicale : la coupe pure et simple !


Charlène

Some say he’s half man half fish, others say he’s more of a seventy/thirty split. Either way he’s a fishy bastard. Google

0 commentaires:

Être courtois et constructif ne signifie pas aimer tout ce qui est publié sur ce blog. Vous avez bien sûr le droit de ne pas adhérer à un sujet d'article ou à une idée... Je vous demande alors de simplement vous en détourner, de passer votre chemin (aussi vite que possible pour limiter votre contrariété !). Les commentaires sont d’autant plus intéressants et enrichissants lorsque ceux-ci sont constructifs. Quels que soient vos interventions et vos commentaires, courtoisie et diplomatie sont de mise !