Ma routine capillaire : simple et minimaliste

février 11, 2017 , , 0 Commentaires


Vous êtes plusieurs à avoir émis le souhait de découvrir ma routine capillaire au naturel.  Aujourd'hui je partage avec vous la façon dont je m'occupe de mes cheveux au quotidienPeu de choses, mais des produits de qualité et à la composition saine.

J'attire votre attention sur le fait qu'une routine se compose et s'ajuste selon les besoins de chaque personne. Je précise aussi qu'il s'agit bien évidemment de ma routine personnelle, de ma façon de faire, et que je ne suis pas passée à cette routine du jour au lendemain. Si elle me convient, elle peut ne pas vous convenir. C'est vraiment à voir au cas par cas.

D'abord un aparté : les shampoings du commerce, quant bien même ont-ils des appellations qui ramènent au champ lexical de la douceur et de la sécurité "super doux", "sans sulfate, sans parabène", "usage fréquent"… sont en réalité des cache-misère malgré toutes leurs "promesses". Ils ont des actions "gommantes" et faussement "réparatrices" qui en réalité maquillent le cheveu en lui donnant un simulacre de bonne santé. Les résines de synthèse présentes dans ces shampoings comblent les brèches du cheveu, et les gommes lui confèrent un effet de brillance. Mais il ne s'agit qu’une couche "en surface" qui ne répare ni ne nourrit en rien la chevelure. Je ne vous parle même pas de l'agression que subit le cuir chevelu avec toutes ces substances… plus on shampouine, plus le cuir chevelu est agressé, donc on relave encore plus, etc. 
Et puis un jour, on se retrouve avec le cheveu mal en point, et de crèmes en crèmes, de shampoings en shampoings, de masques en masques, on maquille, on maquille et on re-maquille, mais le cheveu dessous ne fait que souffrir encore plus. Et c'est un cycle infernal. On fait même appel à de "nouveaux procédés" tels que le lissage brésilien qui n'est autre chose qu'une véritable imposture, mauvaise pour la santé qui plus est...
Ce qu'il faut savoir, c'est que lorsque l'on passe de l'utilisation de substances de synthèse (shampoings classiques du commerce) à l'usage de substances naturelles, il faut un temps au cheveu pour se ré-adapter à sa vraie nature. C'est la "low cosmétique". Comme on n'a plus les gommes , résines et autre poudre de perlimpinpin des shampoings du commerce, c'est le cheveu qui va se réparer lui-même à l'aide de substances naturelles et donc forcément cela va prendre du temps. Il faut donc de la PATIENCE ! L'expérience que je partage avec vous ici a été débutée il y a bientôt 6 ans sur moi-même, mais aussi sur mes deux filles qui sont passé des produits de synthèse aux produits disons "naturel" (sans conservateurs, sans conditionneurs chimiques, sans détergent, sans parfum) selon leur propre initiative. J'insiste sur ce point, car chez moi je ne prône pas le naturel à tout prix, puisque mon mari et mes deux fils utilisent des produits chimiques régulièrement, même s'il est vrai que mon mari commence petit à petit à changer ses habitudes à ce niveau là. 
Je lave mes cheveux tous les 8-10 jours avec un shampoing doux. Avant chaque shampoing, ou une fois sur deux, je laisse poser un masque, une huile végétale (ou un mélange d'huiles) toute une nuit pour plus d'efficacité. Le but étant de préparer mes cheveux au processus du lavage. Lors du lavage, je fais deux shampoings successifs, je rince, j'applique un après-shampoing ou un masque-soin (tout va dépendre des besoins réels de mes cheveux), puis je démêle aux doigts et au peigne à dents larges. Enfin, je rince à l'eau tiède, et je termine par un dernier rinçage à l'eau froide additionnée de vinaigre blanc ou de jus de citron.

Je fais toujours deux shampoings car le premier nettoie le cheveu et le second va permettre à ma chevelure, une fois débarrassée des impu­retés qui la recouvraient, de profiter au maximum des principes actifs de la formule que je laisse poser 2 minutes avant de rincer.


En hiver, j'applique la technique du rinçage à l'huile (ou oil rinse) qui facilite l'hydratation, le démêlage, nourrit mes cheveux en profondeur tout en leur apportant douceur et malléabilité.

Après mon shampoing et sur cheveux humides, j'applique un peu de gel fait maison (gel d'aloe vera, gel de lin ou mélange aloe vera/lin/gombo), puis ma crème coiffante hydratante maison, suivi d'une huile végétale ou d'un beurre pour sceller le tout. Avec cette méthode, j'hydrate mes cheveux une ou deux fois par semaine seulement.

J'ai banni les sprays à base d'eau de ma routine car l'eau soulève et ouvre la cuticule. Le pH de l'eau est de 7, ce qui est supérieur au pH du cheveu (légèrement acide) qui se situe aux alentours de 5, même un peu moins encore, donc le fait de les mouiller revient à les alcaniser donc à ouvrir leurs écailles. 
Une fois par mois voire tous les deux mois, je lave mes cheveux avec un shampoing clarifiant (nettoie en profondeur le cuir chevelu en le débarrassant des résidus laissés par les produits capillaires) ou bien je fais un gommage du cuir chevelu (élimine les impuretés, supprime les peaux mortes, stimule la circulation sanguine, purifie le cuir chevelu).

Je fais un soin protéiné "léger" tous les 3 mois car mes cheveux sont sensibles aux protéines. Je fais ce soin moi-même en utilisant exclusivement les produits issus de ma cuisine. Exit donc les Aphogee et Compagnie !

Pour finir, je fais des coiffures protectrices (chignon, vanilles, nattes, macarons) pour les protéger des agressions extérieures.

Je simplifie au maximum le soin de mes cheveux qui demande beaucoup moins d'entretien depuis mon passage au 100% naturel.

Et vous, quelle est votre routine capillaire ? 

Charlène

Some say he’s half man half fish, others say he’s more of a seventy/thirty split. Either way he’s a fishy bastard. Google

0 commentaires:

Être courtois et constructif ne signifie pas aimer tout ce qui est publié sur ce blog. Vous avez bien sûr le droit de ne pas adhérer à un sujet d'article ou à une idée... Je vous demande alors de simplement vous en détourner, de passer votre chemin (aussi vite que possible pour limiter votre contrariété !). Les commentaires sont d’autant plus intéressants et enrichissants lorsque ceux-ci sont constructifs. Quels que soient vos interventions et vos commentaires, courtoisie et diplomatie sont de mise !