Est-il possible de réparer un cheveu abîmé ?


Parmi les questions que je l'on me pose, 95% d'entre eux concernent les soins à apporter aux cheveux et la question qu'on me pose très souvent, c'est comment "réparer/restaurer" des cheveux abîmés pour qu'ils deviennent aussi beaux qu'avant (tant qu'à faire !)... Avant d'entrer dans le vif du sujet, il faut savoir que les colorations, décolorations, lissages, défrisages, shampoings trop décapants, plaques à lisser, fer à friser, sèche-cheveux, brossages/démêlages agressifs, brushings répétés, expositions fréquentes au soleil et au vent, la pollution, etc. sont autant d'agressions subies par les cheveux

Les deux plus grandes étant les nuisances thermiques et les nuisances chimiques. Face à de tels mauvais traitements, les cheveux, sur-sollicités, sur-travaillés, réclament, en toute logique, de plus en plus de soins.

Ne pas confondre un "cheveu abîmé" qui se distingue d'un "cheveu sec" qu'il suffit de pallier en lubrifiant le cheveu pour lisser ses écailles.
Le cheveu est dit abîmé lorsque ses cellules de kératine ("ardoises" ou "écailles") sont endommagées les faisant se soulever et se disloquer. Quand la cuticule est trop endommagée, le cortex se retrouve exposé et peut à son tour être abîmé. Le cortex est composé de protéines de kératine qui donnent au cheveu sa force et sa structure, et ses protéines ressemblent davantage à une corde qu'à des ardoises. À force d'agressions, cette corde protéinée se rompt et se désolidarise.

Les rayonnages regorgent de produits bourrés d'actifs sensés réparer les cheveux. Les publicités promettent des produits parfaits pour les cheveux abîmés, fourchus ou cassants. Mais qu'en est-il vraiment ?

Pas plus qu'une fourche ne peut se recoller, on ne peut pas reconstituer la fibre d'un cheveu abîmé. En effet, la tige cheveu (partie visible en dehors du bulbe sous la peau) est une matière biologiquement morte qui ne peut pas se régénérer.


Dès l'instant où  la fibre capillaire est altérée, elle peut à la limite être comblée et gainée : c'est l'effet recherché par les produits de grande surface contenant des silicones pour colmater les brèches et adhérer aux cheveux sans les réparer en aucune manière. Autrement dit abîmer ses cheveux, c'est être en quelque sorte obligé d'utiliser des silicones (moralité : n'abîmez pas vos cheveux !). Ces produits promettent une réparation du cheveu, alors qu'en réalité, ils agissent uniquement comme des patchs, mais ne peuvent pas être vraiment assimilés à l'intérieur des macrofibrilles de kératine du cheveu.

Attention : la mention "sans silicone" sur les flacons de shampoing, d'après-shampoing ou de masque capillaire conventionnels laissent à penser que les silicones ont été remplacés par les actifs hydratants naturels mis en avant sur ces emballages, mais l'étude de leur formulation (liste INCI) nous apprend qu'il n'en est rien. En fait la chimie remplace une autre chimie… Ce sont en effet les sels d'ammonium quaternaire (les fameux "quats") qui agissent discrètement à la place des silicones. Hormis le risque d'accumulation sur la fibre et d'alourdissement en cas d'abus, les quats ont pour but de lisser/conditionner la fibre capillaire de façon artificielle. Ils ne sont en rien naturels et relèvent de procédés chimiques durs.
La seule partie vivante du cheveu se trouve dans le follicule pileux, c'est à dire au niveau du bulbe ! Un cheveu "meurt" lorsqu'il n'a plus son bulbe et qu'il est en phase télogène, après la phase catagène durant laquelle le cheveu ne pousse plus et le bulbe se résorbe.

Mais alors, comment réparer un cheveu ?

Si on ne peut pas "réparer" au sens propre du terme le cheveu, on peut prévenir plutôt que guérirC'est bien de bichonner ses cheveux abîmés, mais c'est encore mieux de les protéger quotidiennement pour ne pas avoir à rattraper les dégâts plus tard, et même à tout couper !

La prévention, c'est avant tout de faire des soinsoui, là est tout l'intérêt d'hydrater, de nourrir et de fortifier constamment sa chevelure pour éviter qu'elle ne se dégrade. Conserver une chevelure saine consiste en la qualité et la profondeur des soinsCertains types de cheveux nécessitent plus de soins que d'autres. Rien n'est acquis dans ce domaine et les efforts doivent demeurer constants si on souhaite obtenir des résultats authentiques. Cela revient à entretenir un capital capillaire pour les années à venir.

Voici la recette d'un bain d'huile que j'ai testée et approuvée. Il date un peu, mais il a fait des merveilles sur mes cheveux. Je n'avais pas les cheveux abîmés à ce moment là, mais faut-il systématiquement attendre d'avoir les cheveux en piteux état pour  en prendre soin ? Je ne le pense absolument pas !



Si la fibre capillaire est vraiment trop dégradée, les actifs en ressortiront aussitôt et il faudra recourir à des solutions plus radicales ! 

Sur un cheveu sain, les soins sont très efficaces, car la fibre est suffisamment forte pour les conserver et profiter de leurs principes. 
Lorsqu'un cheveu est extrêmement endommagé, que se passe t-il ? Les écailles sont soulevées, la cuticule est littéralement rongée et les soins n'ont qu'une très faible efficacité, et leurs effets partent au premier shampoing. Les écailles sont tellement ouvertes et le cheveu tellement poreux qu'il ne garde ni nutrition ni hydratation.



Lorsqu'on en arrive à ce stade de corrosion, la seule solution est de le couper et de laisser le cheveu repousser en partant sur des bases saines. Une décision pas toujours facile à prendre, mais indispensable pour laisser une chance à sa crinière de reprendre du poil de la bête.

2 commentaires:

  1. trés chère, j' ai relevé une petite erreur: un silicone est une huile de consistance qui lubrifie les cheveux
    les ammoniums quaternaires sont des molécules qui se déposent en couche nanométrique et suppriment l' électricité statique
    leur problème, c' est qu' on les met dans des as à rincer et qu' on en envoie 90% directement aux égoùts; mais on peut aussi les utiliser à moindre concentration en spray à pulvériser soit sur cheveux essorés, soit sur la brosse comme démêlants; toutefois, on ne peut le faire avec le BTMS du commerce, et je comprends que vous l' ayez abandonné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cet éclairage et ce supplément d'information. Comme quoi, on en apprend tous les jours :-)

      Supprimer

Être courtois et constructif ne signifie pas aimer tout ce qui est publié sur ce blog. Vous avez bien sûr le droit de ne pas adhérer à un sujet d'article ou à une idée... Je vous demande alors de simplement vous en détourner, de passer votre chemin (aussi vite que possible pour limiter votre contrariété !). Les commentaires sont d’autant plus intéressants et enrichissants lorsque ceux-ci sont constructifs. Quels que soient vos interventions et vos commentaires, courtoisie et diplomatie sont de mise !

Instagram

Copyright © 2014         , Blogger