Les quats & compagnie

janvier 16, 2018 , , 0 Commentaires


Les quats (Quaternary Ammonium Cation) sont employés comme antistatiques dans les produits capillaires pour éviter que les cheveux soient électriques et pour faciliter le coiffage. Quels sont leurs effets, à quoi servent-ils et faut-il les éviter ?

Le quat est un conditionneur d'origine synthétique qui remplace les silicones dans les produits capillaires. Il est présent dans les produits dits "sans silicone" pour rassurer le consommateur sur leur innocuité tant pour la santé que pour l'environnement, mais il a exactement la même fonction : c'est un substitut qui a les mêmes effets. On pourrait penser que les silicones ont été remplacés par des actifs hydratants, mais l'étude de leur formulation (liste INCI) nous apprend qu'il n'en est rien. En fait, la chimie remplace une autre chimie. Et ce sont les sels d'ammonium quaternaire (quats) qui agissent (discrètement) à la place des silicones. Malheureusement, ces quaternaires sont plus nocifs que les silicones.
i Un conditionneur est un produit dont l'action va agir sur la texture du cheveu comme lisser sa cuticule pour lui donner un aspect brillant, souple et soyeux, empêcher les frictions avec les autres fibres (action démêlante) tout en la gainant pour la protéger des frisottis et des agressions extérieures (brossage, chaleur,…). 

Où les trouve-t-on et à quoi servent-ils ?

On les trouve particulièrement dans les produits capillaires, les shampoings et les conditionneurs capillaires (après-shampoings) et tous les produits "cracra" destinés aux cheveux (colorations, démêlants, défrisants), où ils sont utilisés comme tensioactifs cationiques pour leurs propriétés démêlantes et lubrifiantes.

Leur chaîne grasse est dérivée de divers composants huileux comme l'huile de coco, de ricin ou encore de colza… Plus cette chaîne grasse est longue, plus le quat sera lubrifiant. C'est pourquoi ils sont privilégiés dans les conditionneurs pour cheveux secs et abîmés, en particulier le Behentrimonium ou Propyltrimonium. 

On y trouve aussi des ammoniums polyquaternaires (les polyquats) connus pour leur effet gainant. Ce sont de parfaits substituts aux silicones (tout aussi occlusifs et nocifs), car ils améliorent l'aspect des cheveux totalement artificiellement : comme les silicones, ils donnent temporairement un meilleur aspect aux cheveux. Ils ne réparent en rien le cheveu, mais pénètrent la fibre capillaire et bouchent les trous de la cuticule. Antistatiques, ils enrobent le cheveu, le gainent, lui donnent un toucher doux et souple, de la brillance et du volume.

Ils sont aussi présents à profusion dans d'autres produits cosmétiques destinés au nettoyage de la peau (gels douche, savons liquides, crèmes à raser) ou dans les cosmétiques pour le soin de la peau où ils servent soit de conservateurs pour leurs propriétés antimicrobiennes, soit d'hydratants indirects (protection contre la déshydratation), ou encore d'agents épaississants/gélifiants. 

Comment les repérer ?

On peut les reconnaître dans la composition INCI par leur nom qui contient "monium", "chloride", "bromide" ou "quaternium" suivi d"un chiffre.

Quelques exemples : Quaternium-chiffre, Polyquaternium-chiffre, CTAC (Cetyl triméthyl ammonium chlorure), DSDMAC (Quaternium-5), BTMS (Alcool cétéarylique et behentrimonium methosulfate), Dipalmitoylethyl hydroxyethylmonium methosulfate, Hydroxypropyl guar, Behentrimonium chloride, Cetrimonium choride, Hydroxypropyltrimonium chloride…

Faut-il les éviter ?

Les ammoniums (poly)quaternaires ont un léger effet irritant sur la peau et sont partiellement ou non biodégradables.

Quelques-uns d'entre eux comme les Cetrimonium chloride et Behentrimonium chloride sont des allergènes reconnus, ils sont irritants pour la peau et les yeux, il vaut mieux éviter tout contact avec le cuir chevelu et avec la peau du visage. Malgré ses effets allergènes/irritants, la législation autorise leur utilisation jusqu'à une concentration maximale de 0,1 % en cosmétique. Par ailleurs, leurs procédés de fabrication sont polluants et peuvent s'avérer toxiques pour l'environnement, car on les emploie comme algicide, biocide destiné à tuer les algues.

L'arnaque des capillaires "sans silicone"

Beaucoup de personnes deviennent de plus en plus conscientes de l'arnaque qui se cache derrière les produits estampillés "sans silicone" qui a tout pour plaire, mais il y a encore de nombreuses personnes qui ignorent la vérité en ce qui concerne ces fameux produits.

En réalité, la prétendue composition sans silicones ne l'est peut-être pas tant que ça finalement… Cela concerne surtout les produits qu'on peut retrouver en grande surface ou en pharmacie... En gros dans les produits cosmétiques conventionnelsEt le consommateur, aveuglé par les mentions "plantes", "nature", "fleur", "végétal", de se jeter dessus les yeux fermés.

Attention au marketing de base du genre "sans", "sans", "sans" et "sans" (à se demander si vraiment il reste encore quelque chose dans ces produits tellement les flacons sont peinturlurés de "sans" à outrance) : ils sont souvent remplacés par des susbtances encore bien moins recommandables. Vérifiez donc la composition de vos produits, car ils peuvent tout à fait contenir des substituts agissant exactement de la même façon.

Pour éviter les ammoniums (poly)quaternaires, privilégiez les produits cosmétiques bio certifiés qui les interdits, excepté le BTMS (Alcool cétéarylique et Behentrimonium methosulfate) accepté par le label Cosmébio qui est présent dans la majorité des après-shampoings bio.

Charlène

Some say he’s half man half fish, others say he’s more of a seventy/thirty split. Either way he’s a fishy bastard. Google

0 commentaires:

Être courtois et constructif ne signifie pas aimer tout ce qui est publié sur ce blog. Vous avez bien sûr le droit de ne pas adhérer à un sujet d'article ou à une idée... Je vous demande alors de simplement vous en détourner, de passer votre chemin (aussi vite que possible pour limiter votre contrariété !). Les commentaires sont d’autant plus intéressants et enrichissants lorsque ceux-ci sont constructifs. Quels que soient vos interventions et vos commentaires, courtoisie et diplomatie sont de mise !