Le pH des produits capillaires

mars 31, 2018 , , 0 Commentaires


La peau et les cheveux sains ont un pH naturel acide d'environ 5.5. Ce pH acide leur est donné par les sécrétions cutanées. Son rôle protecteur contre les micro-organismes et la déshydratation est essentiel pour maintenir le bon équilibre d'hydratation des cheveux.

Notion de pH

Le pH (Potentiel hydrogène) est un nombre qui permet de déterminer le caractère acide, neutre ou basique d'une substance aqueuse (qui contient de l'eau)L'échelle de pH est graduée de 0 à 14, elle se lit à partir de la neutralité, c'est-à-dire pH 7. 

Le caractère acide, neutre ou alcalin (basique) d'une solution est déterminée par sa concentration en atomes d'hydrogène (ions H+).

- Majorité d'ions H+ = pH acide - L'acidité oscille entre entre 6.9 et 0
- Egalité d'ions H+ OH- = pH neutre - La neutralité se situe à 7
- Minorité d'ions H+ = pH alcalin ou basique - L'alcalinité oscille entre 7.1 et 14



C'est un facteur très important dans la préparation des cosmétiques, car il permet de contrôler le (non) développement des bactéries et agit également sur la texture des émulsions. Le mélange d'un produit acide et d'un produit basique provoque la neutralisation du mélange qui devient soit inefficace, soit dangereux.

La solidité des cheveux tient à la structure de son cortex, mais sa brillance, sa douceur ou sa facilité de coiffage sont en grande partie liées à l'état de sa cuticule.


La cuticule constitue la couche la plus externe du cheveu. Elle est constituée de micro-plaques de kératine en forme d'écailles qui enveloppe toute la surface de la fibre capillaire. Elle a pour rôle de protéger sa structure interne (le cortex), mais aussi et surtout de maintenir son hydratation.

Les écailles du cheveu doivent être bien lisses et régulières, impeccablement jointes comme les ardoises d'une toiture. De cette manière, elles réfléchissent mieux la lumière, limitent les frictions entre les mèches (source d'enchevêtrement) avec un aspect lisse. C'est là qu'intervient le pH des produits capillaires qui peut être d'une grande utilité.

L'effet du pH sur les cheveux

Les cheveux tout comme notre peau sont recouverts d'un film hydrolipidique constitué d'une fine pellicule huileuse faite de sébum, de sueur et de cellules mortes appelé "manteau acide" dont le pH est légèrement acide. Cette acidité agit comme une barrière pour empêcher les bactéries non-résidentes de se développer et permet le bon équilibre de l'hydratation des cheveux. Il joue également un rôle dans le lissage des écailles de la cuticule à la surface de la tige capillaire et de l'aspect doux et soyeux de celui-ci.



Les paramètres qui augmentent le pH du cheveu sont par exemple les dommages structurels qu'il subit (chaleur, traitement mécanique brutal, etc.) ou l'usage de solutions alcalines (coloration, permanente, assouplissement/défrisage, produits détergents). L'augmentation du pH du cheveu a pour conséquence de le charger négativement, ce qui le fait gonfler et le rend poreux, et lui donne un aspect brouillon, sec, rêche, indémêlable,  terne avec une tendance à la casse.

L'influence des produits sur le pH des cheveux

Tous les cosmétiques capillaires ont un pH (shampoings, après-shampoings, gels, masques, etc.). Pour fermer/coucher les écailles de la cuticule, et bien les souder les unes aux autres, le pH maximum est légèrement acide (entre entre 4.0 et 4.5 et jusqu'à 5.5). Un pH plus élevé (alcalin) aura l'effet inverse, il va hérisser les écailles du cheveu qui vont s'écarter comme les feuilles d'un palmier. Il va également amollir sa cuticule.

{ Exemple : Après avoir rincé un produit défrisant dont le pH est très élevé, il faut absolument utiliser un shampoing neutralisant dont le rôle est de stopper l'action du défrisant (qui continue d'agir même après rinçage) et ainsi faire chuter le pH du cheveu à son niveau normal, c'est-à-dire entre 4 et 5.5. Cela ne s'applique pas qu'aux produits défrisants. À chaque fois que vous aurez à utiliser un produit dont le pH est supérieur à 7, il faudra rééquilibrer le pH du manteau acide }.



La plupart des shampoings et AS ont un pH compris entre 5 à 7, un peu moins pour les conditionneurs dont le but est de resserrer les écailles du cheveu. Les shampoings qui ont un pH au-dessus de 8.5 peuvent entraîner des problèmes de cuir chevelu (eczéma, pellicules, psoriasis, démangeaisons du cuir chevelu, ...). Dans ce cas, il est conseillé de rincer les cheveux avec une solution vinaigrée pour abaisser son pH au point isoélectrique * ou légèrement en dessous pour sceller et lisser sa cuticule.


* Le point isoélectrique (pI) ou potentiel hydrogène isoélectrique (pHI) est le pH auquel une molécule est sous forme d'ion mixte ou, en physico-chimie, le pH d'une solution aqueuse dans laquelle un solide existe sous un potentiel électrique neutre.

Les shampoings et conditionneurs légèrement acides peuvent donc être appliqués pour renforcer la couche externe du cheveu, lisser sa cuticule, mais aussi diminuer le diamètre du cheveu (ce qui permet de réduire le volume des cheveux). Un cheveu qui est proche du pH idéal, soit 4.5 et 5.0, atteint ainsi son pic de force

Attention un produit trop acide avec un pH de 2 à 3, décompose le cheveu !

Pour simplifier, tout produit qui a un pH < à 3 ou > à 7 est mauvais pour les cheveux. Tout produit ayant un pH compris entre 4.5 et 7 est acceptable pour les cheveux. 

Note : Contrairement à la peau, la fibre capillaire n'est pas en mesure de rééquilibrer son pH naturellement.

Déceler les produits capillaires acides

Certains produits mentionnent leur pH, mais cette tendance n'est pas vraiment généralisée. La plupart des produits capillaire sont dotés d'un pH proche du manteau acide du cheveu et permettent d'atténuer le pH du cheveu à un point identique ou légèrement en dessous du point isoélectrique. Dans la liste INCI (fin de liste), ils sont ajoutés en très petite quantité pour ajuster le pH du produit et ils peuvent être repérés grâce à la présence certains composants tels que : Sodium hydroxide, Triethanolamine, Behentrimonium chloride, Stearalkonium chloride, Amine oxides, Cetrimonium chloride, Citric acid, Ascorbates, Citrus extracts.

Comme mentionné plus haut, la plupart des shampoings et après-shampoings sont acides. Les premiers ont un pH compris entre 4,5 ou 7. La plupart des shampoings vendus en grande surface ont un pH de 7 et parfois 8. Les shampoings neutres ont un pH de 7, lègèrement alcalin, ils ont un pH de 7.5. Les shampoings clarifiants sont alcalins, ils soulèvent les cuticules pour permettre un nettoyage en profondeur : il ne faut pas en abuser, car ils restent décapants pour les cheveux.



Les après-shampoings ont un pH compris entre 2.5 et 3.5 qui permet de lisser les cuticules, faciliter le démêlage et de rendre les cheveux brillants. C'est assez logique que son pH soit plus acide, puisque c'est le dernier produit utilisé dans la phase de lavage. 

Lorsqu'il n'est pas indiqué sur le produit, le meilleur moyen de déterminer le pH est de faire un test. Vous pouvez le faire avec des bandelettes indicatrices de pH qui s'achètent en pharmacie, mais également dans des magasins du type Leroy Merlin ou en boutique (physique ou en ligne) d'Aroma Zone.

L'eau est également un facteur à prendre en compte dans le calcul du pH. Il faut savoir que l'eau courante a un pH compris entre 6.5 et 8 (en fonction de l'endroit où on vit), mais elle est considérée comme neutreElle a quand même tendance à alcaniser la peau et les cheveux. 



Il faut plusieurs heures à la peau pour recréer son film hydrolipidique et son acidité, en revanche le cheveu ne sait pas re-créer lui-même son film, on peut l'y aider en utilisant une solution aqueuse légèrement acide (lotion à base de vinaigre ou de citron) en rinçage pour restaurer le pH du cheveu après lavage.

Si vous confectionnez vos propres produits capillaires, il est nécessaire de vérifier le PH de votre préparation avant de l'utiliser et de le réguler si besoin, car un pH trop éloigné de celui de la peau ou des cheveux peut perturber leur équilibre et certains ingrédients sont pH-dépendants et ne s'activent qu'à un pH précis.

Les pH à connaître pour faire ses cosmétiques :

    Un nourrisson a un pH à peine inférieur à 7 (neutre)
     Une peau normale a un pH d'environ 6.5 (presque neutre)
    Une peau sèche a un pH acide inférieur à 6.5 (acide)
    Une peau grasse a un pH supérieur à 6.5 (alcalin)

Si vous ajoutez plusieurs ingrédients acides (acide citrique, acide hyaluronique,…), il vaut mieux s'assurer que le pH ne soit pas trop acide, pareil pour les produits très basiques (je pense à certains tensioactifs). Assurez-vous toujours que votre gel douche par exemple n'ait pas un pH trop élevé (surtout pour la flore vaginale qui n'aime pas qu'on vienne perturber son acidité protectrice). Bref, le contrôle de votre pH en fin de préparation doit donc devenir un réflexe...

Pour quels cosmétiques dois-je prendre le pH ?

Le pH de vos préparations cosmétiques a une incidence directe sur la santé de des cheveux et de la peau. D'une manière générale, on conseille les pH suivants :

    > Les crèmes à base d'eau 
    > Les lotions avec des tensioactifs
    > Les shampoings liquides et gels douches

    - Crème visage : 5,5 à 7
    - Crème corps : 5 à 7,5
    - Soin capillaire : 4,5 à 5
    - Gel douche : 5 à 7,5

Bon à savoir : seuls les produits à base d'eau ont un pH. Les huiles et beurres n'ont pas de pH. Il est donc inutile de gaspiller une bandelette test pour vérifier le ph d'un sérum huileux par exemple.

Faites-vous particulièrement attention au pH de vos produits capillaires ? Avez-vous constaté une différence depuis que vous y accordez de l'importance ? 


Charlène

Some say he’s half man half fish, others say he’s more of a seventy/thirty split. Either way he’s a fishy bastard. Google

0 commentaires:

Être courtois et constructif ne signifie pas aimer tout ce qui est publié sur ce blog. Vous avez bien sûr le droit de ne pas adhérer à un sujet d'article ou à une idée... Je vous demande alors de simplement vous en détourner, de passer votre chemin (aussi vite que possible pour limiter votre contrariété !). Les commentaires sont d’autant plus intéressants et enrichissants lorsque ceux-ci sont constructifs. Quels que soient vos interventions et vos commentaires, courtoisie et diplomatie sont de mise !