Combattre & traiter les poils incarnés

avril 04, 2018 , , 0 Commentaires


Bien au-delà de l'aspect inesthétiques qu'ils génèrent, les poils incarnés peuvent faire mal et s'infecter. Aujourd'hui nous allons apprendre comment lutter contre eux, mais pour commencer, il faut déjà connaître son ennemi.

Qu'est-ce qu'un poil incarné ?

Normalement, les poils se développent au niveau du follicule et se développent vers le haut et en dehors de la peau. Si un poil est mal coupé ou mal arraché, il dévie alors de sa trajectoire naturelle et continue de pousser de manière entortillée sous la peau sans parvenir à percer le derme. C'est parce-qu'il continue à pousser sous la peau qu'on le nomme "poil incarné".

Les causes du poil incarné  

La principale cause du poil incarné est le rasage ou l'épilation : le poil coupé ras ou épilé a alors du mal à repasser la barrière cutanée et a tendance à s'incarner.

 Rasage avec des rasoirs à double ou triple lames : le poil après le 1er passage de la lame voit son sens de pousse dévier et rentre alors dans la peau. Ceci est encore plus à risque si le rasage est effectué à "rebrousse-poil", c'est à dire dans le sens contraire de la pousse des poils (par exemple en remontant sur les jambes). Le poil, coupé à contresens, est dévié de sa trajectoire. 

▪ Épilation à la cire : il est classique d'appliquer la cire dans le sens de la pousse des poils (vers le bas sur les jambes) et de l'arracher dans le sens contraire de leur pousse (vers le haut pour les jambes). Là encore, cela tend à tordre le poil qui risque de s'incarner. À force, l'épilation affaiblit le poil qui pousse plus fin et moins costaud. Les risques qu'il n'arrive pas à percer le derme deviennent donc donc plus élevés.

▪ Frictions répétées : les poils ne peuvent pas sortir facilement de l'épiderme quand il y a des frottements fréquents (vêtement trop serré par exemple). Ces frottements tendent à épaissir la couche cornée et tordre les poils favorisant ainsi leur incarnation.

▪ Le type de poil : les poils frisés ou crépus poussent en "tire-bouchon" et non droits, ce qui favorise leur incarnation. Pareil pour le poil fin qui, contrairement au poil épais, risque d'avoir du mal à transpercer le derme.

▪ Obstruction des pores de la peau : quand les pores sont bouchés (mauvais renouvellement des cellules cutanée), les poils ne peuvent pas les traverser quand ils repoussent, ils se voient donc contraints de changer de direction. L'obstruction des pores peut aussi s'expliquer par l'utilisation de crèmes trop épaisses ou par l'amas de couches de cellules mortes au niveau de l'épiderme. 

▪ Un épaississement de la couche cornée une peau naturellement plus épaisse (peau noire par exemple) ou un manque d'hydratation assèche la couche cornée, qui s'épaissit, le poil n'arrive pas à poindre, alors il pousse sous peau.


Les poils incarnés reviennent souvent dans certaines zones de la peau, comme la barbe chez l'homme ou le maillot et les aisselles chez la femme. Il s'agit de localisations soumises à de fréquentes épilations, rasages, et/ou frottements. S'ils sont laissés ainsi pour compte, ils peuvent laisser de petites cicatrices ou des marques disgracieuses sur la peau.

Complications du poil incarné

Un poil incarné peut provoquer une inflammation ou des rougeurs à la surface de l'épiderme. Cette inflammation peut occasionner :

    des petits boutons rouges
    des démangeaisons
     des irritations
    des infections avec du pus (folliculite *)
     des kystes
     des cicatrices hyper pigmentées


La folliculite est une infection du follicule pileux. Elle peut être la conséquence du poil incarné. Elle peut éventuellement s'accompagner par la formation d'une pustule remplie de pus.

/!\ N'essayez jamais d'extraire vous-même le poil, particulièrement en cas de suppuration, vous risquez d'aggraver la situation ! De même il ne faut pas raser ni épiler la zone en question.

Lorsqu'il est infecté, le poil incarné peut devenir douloureux, chaud et la papule (élevure en relief de petite dimension, solide, et ne contenant pas de liquide) gonfle, parfois jusqu'au stade d'abcès. S'il n'est pas traité, l'infection peut se transformer en kyste abcédé (très douloureux!) qu'il faudra inciser chirurgicalement. En cas d'infection (folliculite, abcès...), consulter un médecin.

Prévention du poil incarné

La façon la plus simple d'éviter les poils incarnés est de laisser pousser les poils pendant quelques semaines en laissant sortir 1 ou 2 mm de poil, histoire qu'ils reprennent un peu du poil de la bête (barbe par exemple) et laisser la peau souffler. 

S'il n'est pas possible d'arrêter le rasage, l'idéal reste le rasoir électrique. En cas d'utilisation de rasoir à lame, il faut :

    - utiliser un rasoir à une seule lame
    - mouiller la peau avec de l'eau chaude
    - utiliser un gel de rasage plutôt qu'une mousse
    - raser dans le sens de la pousse des poils
    - faire le moins de passages possibles du rasoir
    - ne pas raser trop près et trop ras
    - éviter de couper la peau
    - rincer le rasoir après chaque passage


Les rasoirs électriques contrairement aux rasoirs manuels n'irritent pas la peau contrairement aux autres modes d'épilation (épilation à la cire, rasoir manuel) puisqu'elle n'est pas en contact direct avec la lame, mais protégée derrière une grille. La règle primordiale à connaître sur le rasage électrique, c'est de ne jamais appuyer fortement la tête de rasage sur votre peau. En effet, cela n'a aucun impact sur l'efficacité du rasoir et engendre un frottement (inutile) qui irrite votre peau. Vous devez donc effectuer des mouvements lents et modérés lors du rasage, horizontaux/verticaux avec un rasoir grille et circulaires avec un rasoir à têtes rotatives. Pour les peaux sensibles, de nombreux rasoirs électriques peuvent s'utiliser sous la douche ou avec de la mousse à raser.

Avant l'épilation
On exfolie sa peau régulièrement 1 fois/semaine avec un gommage composé de grains ou un gant de crin afin de l'affiner et de la rendre moins rugueuse. L'exfoliation élimine les peaux mortes et laisse la voie libre aux poils. L'idéal est d'exfolier sa peau 2 jours avant de s'épiler. En cas de peau sensible, il est recommandé de ne procéder à un gommage que tous les 15 jours.

Vous ne devez jamais faire de gommage sur une zone déjà abîmée et/ou avec des boutons au risque de l'agresser encore plus et de laisser des cicatrices. Le cas échéant, attendez que les boutons disparaissent avant d'exfolier la zone.

Pendant l'épilation
Quelle que soit la technique choisie, on prend une douche bien chaude afin d'ouvrir un maximum les pores de la peau et de laisser sortir les poils.

Après l'épilation
On hydrate immédiatement avec une crème ou une huile nourrissante en massant longuement après la séance d'épilation (ou de rasage) pour faire partir les petites rougeurs et soulager l'épiderme, mais aussi pour rendre la peau plus souple et plus fine : plus la peau est sèche, plus les poils ont des difficultés à percer.


Il faut miser sur une hygiène irréprochable : on lave rasoir, pince à épiler et spatule après chaque utilisation. On désinfecte la zone à épiler avant, mais aussi après l'épilation avec une pierre d'alun par exemple ou une huile essentielle antiseptique (ravintsara, tea tree) qui permet de prévenir les infections et qui peut être utilisé quelques heures avant l'épilation pour limiter les bactéries.

S'il n'est pas possible d'éviter l'épilation, on peut recourir à la dépilation par crèmes dépilatoires (elles attaquent directement la kératine, détruisant ainsi le poil et son enveloppe jusqu'à la base) ou l'épilation au laser. En cas de persistance d'épilation à la cire, on arrache la cire dans le sens de la pousse des poils.

Soigner naturellement les poils incarnés

Il existe des remèdes maison pour éviter les poils incarnés, soulager la zone douloureuse et accélérer la guérison. Ces quelques remèdes vont vous permettre de soigner vos poils incarnés si vous ne les grattez pas !

Imbiber un coton d'eau florale d'hamamélis (astringente, purifiante et anti-irritation par excellence, elle est également apaisante, et tonique veineux) et appliquez-le à l'endroit où se trouve le poil incarné. Ce soin va calmer la peau irritée, réduire les rougeurs et l'inflammation. A utiliser avant et après l’épilation.

Appliquer de l'argile verte sur le bouton afin de favoriser la remontée du poil à la sortie de la peau, ce qui vous permettera ensuite de le retirer avec facilité avec une pince à épiler désinfectée.

Appliquer une compresse chaude et humide en application continue sur la partie touchée pour assouplir le poil et le faire remonter à la surface. Il sera sera ainsi possible de l'extraire avec une pince à épiler stérilisée. Désinfectez la plaie après avoir enlevé le poil pour éviter une éventuelle infection. 


Dans tous les cas, si vous vous apercevez qu'un poil incarné se transforme en kyste/petit abcès ou si vous n'arrivez pas à vous débarrasser d'un poil incarné enfoui trop profondément sous la peau, ne tentez rien et filez chez votre dermatologue.
Sachez aussi que la meilleure des solutions reste de limiter les risques d'apparitions des poils incarnés avec une hygiène appropriée et des gestes simples.

Comment traitez-vous vos poils incarnés et comment vous les évitez ? 




Charlène

Some say he’s half man half fish, others say he’s more of a seventy/thirty split. Either way he’s a fishy bastard. Google

0 commentaires:

Être courtois et constructif ne signifie pas aimer tout ce qui est publié sur ce blog. Vous avez bien sûr le droit de ne pas adhérer à un sujet d'article ou à une idée... Je vous demande alors de simplement vous en détourner, de passer votre chemin (aussi vite que possible pour limiter votre contrariété !). Les commentaires sont d’autant plus intéressants et enrichissants lorsque ceux-ci sont constructifs. Quels que soient vos interventions et vos commentaires, courtoisie et diplomatie sont de mise !